Question
2 juillet

  • Allemand
  • Français (France)
Question à propos de Français (France)

Veuillez corriger et améliorer mon essai en français s'il vous plait ? La gentillesse, que j’éprouvais ici, me rend heureux, merci. Veuillez moi excuser pour la longueur du texte.

Voici l'histoire de la petite Hermine étrangère à Paris, épisode 11, en cherchant un poste d’apprenti au début du XXe siècle.

Cette première nuit au pensionnat, je dormais comme une pierre. Je me suis réveillé au dortoir, à cause des rires et de plaisanteries des filles près de moi. Tout d'abord, j'ai du me rappeler où j’étais. J'étais en retard, mon beau-père sera me chercher après le petit-déjeuner, pour que je puisse me présenter à mon poste d'apprenti. Je n’étais arrivé au pensionnat que la veille, ce qui devait être pour moi une résidence pendant des années. Mon beau-père était venu d’Allemagne avec moi et avait également réglé les finances.

Un long chemin nous conduisit de Montmartre à un atelier de couture de Bechoff-David-Cie. Ce n’était pas la maison de couture au 7 avenue de l’Opéra, mais les ateliers où ils y avaient des couturières sur des nombreuses machines à coudre. Un des maîtres tailleurs nous a accueilli et a présenté mon contrat d’apprentissage au beau-père. Ensuite, il aura été temps de se séparer définitivement. Mon beau-père avait tout arrangé et était déjà mentalement sur la route quand on m’a présenté au directrice, qui m’a mise un balai, pour je devais ramasser les fils et les goussets de tissu. Adieu beau-père: „Salutations à Vienne et à mes proches!“.

Heureusement, les chefs de l’entreprise étaient d’origine allemande et il y avait aussi quelques apprentis d’Allemagne, de sorte que la communication avec l’allemand était également possible dans l’entreprise.

Eh bien, jusqu’au soir, j’ai eu à faire diverses travaux, interrompu par un court déjeuner avec croissants de la boulangerie, croissants un peu comme nos „Kipferl“. Ce n’était pas tout à fait la même chose, mais pendant un petit moment, je me suis senti chez moi dans ce monde étrange.

Réponses
Lire plus de commentaires

  • Français (France)

  • Français (France)

  • Allemand

  • Allemand
[News] Hey you! The one learning a language!

Share this question
Veuillez corriger et améliorer mon essai en français s'il vous plait ? La gentillesse, que j’éprouvais ici, me rend heureux, merci. Veuillez moi excuser pour la longueur du texte.

Voici l'histoire de la petite Hermine étrangère à Paris, épisode 11, en cherchant un poste d’apprenti au début du XXe siècle.

Cette première nuit au pensionnat, je dormais comme une pierre. Je me suis réveillé au dortoir, à cause des rires et de plaisanteries des filles près de moi. Tout d'abord, j'ai du me rappeler où j’étais. J'étais en retard, mon beau-père sera me chercher après le petit-déjeuner, pour que je puisse me présenter à mon poste d'apprenti. Je n’étais arrivé au pensionnat que la veille, ce qui devait être pour moi une résidence pendant des années. Mon beau-père était venu d’Allemagne avec moi et avait également réglé les finances.

Un long chemin nous conduisit de Montmartre à un atelier de couture de Bechoff-David-Cie. Ce n’était pas la maison de couture au 7 avenue de l’Opéra, mais les ateliers où ils y avaient des couturières sur des nombreuses machines à coudre. Un des maîtres tailleurs nous a accueilli et a présenté mon contrat d’apprentissage au beau-père. Ensuite, il aura été temps de se séparer définitivement. Mon beau-père avait tout arrangé et était déjà mentalement sur la route quand on m’a présenté au directrice, qui m’a mise un balai, pour je devais ramasser les fils et les goussets de tissu. Adieu beau-père: „Salutations à Vienne et à mes proches!“.

Heureusement, les chefs de l’entreprise étaient d’origine allemande et il y avait aussi quelques apprentis d’Allemagne, de sorte que la communication avec l’allemand était également possible dans l’entreprise.

Eh bien, jusqu’au soir, j’ai eu à faire diverses travaux, interrompu par un court déjeuner avec croissants de la boulangerie, croissants un peu comme nos „Kipferl“. Ce n’était pas tout à fait la même chose, mais pendant un petit moment, je me suis senti chez moi dans ce monde étrange.
Nouvelles Questions
Topic Questions
Questions Recommandées
Previous question/ Next question